Le roi

L'autorité repose d'abord sur la raison...
séparateur petit prince roi

Qui est le roi dans Le Petit Prince ?

roi petit prince

Crédits : Succession Saint Exupéry-d’Agay

Après avoir quitté sa planète, le petit prince se rend sur un astéroïde habité par un drôle de roi. Comme tous les souverains, il aime être obéi… malheureusement celui-ci vit seul et n’a donc aucun sujet susceptible de lui obéir. Il se trouve donc aux anges lorsqu’il voit arriver l’enfant. Enfin quelqu’un à qui donner un ordre !

Malin, ce roi prend toutefois le soin de n’édicter que des ordres raisonnables. Mais lorsque le petit prince lui demande un coucher de soleil pour le seul plaisir de le contempler, le roi se trouve incapable de satisfaire sa demande.

Malgré l’honneur d’avoir été nommé Ministre de la Justice par le monarque, le petit prince décide de poursuivre son voyage en refusant de servir un roi que seul le pouvoir intéresse.

Analyse approfondie du personnage

Le roi est la première personne à qui le petit prince rend visite après avoir quitté sa planète.
En arrivant sur l’astéroïde B-325, le héros du livre découvre un majestueux roi sur son trône, vêtu d’un immense manteau de pourpre et d’hermine qui occupe la quasi-totalité de sa minuscule planète dont il est le seul habitant (à l’exception d’un vieux rat).

Le petit prince est tout d’abord intimidé par sa Majesté (lorsque celui-ci lui ordonne de bailler) puis s’émerveille l’espace d’un instant par le pouvoir du monarque qui prétend régner sur tout l’univers.

Alors qu’il a (enfin) la possibilité de se faire un ami, le vieux roi se laisse envahir par son orgueil et sa soif de pouvoir en donnant des ordres à la seule personne lui ayant rendu visite, en l’occurrence le petit prince. Enfin quelqu’un à commander… donc, il ne lui parle que pour ordonner.

Malgré tout, le roi fait preuve de lucidité en prenant soin de n’édicter que des ordres raisonnables (« Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner » , « L’autorité repose d’abord sur la raison » et « J’ai le droit d’exiger l’obéissance car mes ordres sont raisonnables ») comme lorsqu’il attend que les conditions soient favorables pour exiger au soleil de se coucher conformément au souhait du petit prince.

Le petit prince, rusé, prendra d’ailleurs le roi à son propre jeu en lui proposant « Si Votre Majesté désirait être obéie ponctuellement, elle pourrait me donner un ordre raisonnable. Elle pourrait m’ordonner, par exemple, de partir avant une minute. Il me semble que les conditions sont favorables… »

On notera enfin un brin de philosophie chez le roi lorsqu’il indique avec sagesse qu’il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.

A travers le personnage du roi, Antoine de Saint-Exupéry effectue une critique du pouvoir, notamment par :

  • Le besoin de titres et d’apparats qui glorifient l’égo ;
  • L’impression de se sentir supérieur aux autres ;
  • La pratique absurde du pouvoir en proposant au petit prince de devenir Ministre de la Justice alors qu’il n’y a personne à juger.
carte mentale roi petit prince
séparateur petit prince roi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest